Village saint-pée sur nivelle

Plainte de Guillaume LARRALDE pour préjudice causé par l'armée sur son champs

Retour à la liste des délibérations

15 juin 1793 Délibération précédent Délibération suivante
L'an 1793 et le 15 juin, l'an 2 de la République avant midi, devant nous maire, officiers municipaux et procureur de la commune de St Pée, s'est présenté devant nous le citoyen Guillaume LARRALDE propriétaire de Harosteguy du présent lieu, lequel nous a dit que sur notre réquisition du 29 mai, il a été obligé de céder une prairie à lui appartenant, située sur la gauche du chemin du ci-devant quartier d'Ibarron à l'entrée du dit quartier, pour le camps du bataillon des Landes qui y est campé depuis quelques jours, que le dommage que lui occasionne ce camps est considérable tant à raison de la perte du foin qu'il vient de faire, n'ayant absolument d'autre foin, hors les risques de débordement qui sont fréquents dans ce pays, qu'à raison du dommage qu'il éprouvera indubitablement dans la suite, attendu que cette prairie va devenir nécessairement stérile pour toute production pendant plusieurs années et qu'il ...... nous inviter à nommer qui conjointement avec celui nommé par lui-même procèderait à l'estimation du dit dommage.
Sur quoi le corps municipal, ouï le procureur de la commune, considérant que la réclamation du dit citoyen Guillaume LARRALDE est de toute justice, a délibéré de nommer un expert pour procéder à l'estimation du dommage de la prairie dont il s'agit et à nommer dans l'intérêt de la République le citoyen Jouna TEILLEMON Hiriboure, et le dit Guillaume LARRALDE a de son côté nommé aussi pour son expert dans la même avec le citoyen Jean ETCHEGARAY Anguichech Labourd et après que les dits experts ont été ainsi nommé le dit TEILLEMON et ETCHEGARAY ayant été mandés devant nous pour y prêter le serment requis par la loi, ils s'y sont présenté, ont en conséquence après avoir levé leur main droite, juré de remplir leur commission avec franchise, loyauté et exactitude. Cela fait les dits experts se sont retirés et s'étant transportés sur la dite prairie, ils ont procédé à la dite estimation après l'avoir parcouru en entier et s'étant ensuite rendus devant nous, ils nous ont déclaré qu'ils ont estimé le dommage qu'éprouve le dit Guillaume LARRALDE par la suite privation du foin et le dommage qui ont fait suite, qui était existant à la somme de peine 100 livres. Pour voir l'original

Rubriques du site