Village saint-pée sur nivelle

Nomination d'un sacristain et vote de son salaire.

Retour à la liste des délibérations

8 mars 1792. Délibération précédent Délibération suivante
L'an 1792 et le 8ème du mois de janvier, les membres composant le conseil général de la commune de St Pée assemblé au lieu ordinaire de leur séance pour traiter de leurs affaires communes, il a été dit "Les benoites ayant été remboursées de leur aumône dotale, il était indispensable de pourvoir à leur remplacement par la nomination d'un sacristain qui serait tenu de remplir les obligations qui étaient à la charge des benoites et de fixer le traitement que pouvait mériter le sacristain qui serait nommé sur quoi après avoir entendu le sieur DARRETCHE procureur de la commune, les dits membres composant le conseil général ont nommé comme sacristain Martin HIRIART valet de la commune à la charge par lui de remplir les obligations auxquelles étaient tenues en la dite qualité de valet de la dite commune les mêmes obligations auxquelles étaient tenue les dites benoîtes et il lui a été fixé pour salaire de ses qualités de sacristain et valet de la commune une somme de 200 livres qui lui seront payés par 4 trimestres et à la fin des mois de mars, juin, septembre et décembre par le trésorier de la commune et qu'il lui sera permis de faire.
De plus il était délibéré le dit HIRIART sera payé de la dite somme de 200 livres pour son salaire de valet de la commune pour l'année dernière et que le sieur DURONEA maire sera autorisé à porter dans son compte de prendre la dite somme de 200 livres.

Fait et arrêté en présence de sieurs DURONEA maire, DAGUERRE Goyetche, HIRGOYEN, MITESLAN et ETCHEGARAY officiers municipaux, du sieur DARRETCHE procureur de la commune et des sieurs LISSARAGUA, LARRETEGUY, DARAGORRY, ainé CASTAIN, DUFOURGUE, BEHOLA chirurgien, BEHOLA prêtre, Arnaud DARANCET, lesquels ont ci-signés eux qui savent et non les autres pour ne le savoir. Pour voir l'original

Rubriques du site