Village saint-pée sur nivelle

Inventaire des biens ecclésiastiques.

Retour à la liste des délibérations

20 août 1791. Délibération précédent Délibération suivante
Les membres composant le bureau de la municipalité étant assemblé, le sieur DARRETCHE procureur de la commune a dit que par une lettre du 11 courant, il a été envoyé à la présente municipalité un arrêté du Directoire du District d'Ustaritz, en date du 29 juillet partant que dans le trois jours de la notification de cet arrêté, les municipalités...... feraient l'envoi au secrétariat du district de l'état des Biens Nationaux à vendre, ainsi que des prébendes et fondations du loyer obituaire de l'église du présent lieu. Comme sous ..... dénomination, que ce soit ainsi que l'envoi d'une liste par état séparé de prêtres.......... réguliers de la présente municipalité qui ouï ou qui n'ont pas prêté le serment prescrit par la loi du 26 décembre dernier, qu'il a fait avertir les divers fermiers et locataires de prébendes (revenus ecclésiastiques) de cette municipalité, ainsi que M. Salvat MARITHOURY curé en sa qualité de syndic du corps obituaire (registre mortuaire dans lequel sont référencés les noms des défunts) de son église, qu'en conséquence il requiert qu'il soit procédé à la formation du dit état réclamé par le Directoire d'Ustaritz.

Sur quoi les membres du bureau ont procédé à la formation de l'état de la manière qui suit en présence du curé et des autres fermiers des Biens Nationaux.

Tableau des biens ci-devant ecclésiastiques.
1 - La prébende dite de l'hôpital possédée par M. Pierre BARRIART prêtre, aumônier des vaisseaux du Roi à Brest.
- Une maison très délabrée avec trois/quart d'arpent (en France l'arpent mesurait environ 71,46 m au carré) de terre labourable.
- Rentrant 42 livres année commune.
- Affermée pour 9 ans à Pierre ORDOQUY, (traitée par actes) retenu il y a 2 ans au devant de M. DUHALDE notaire.
- Ce bien n'a pas le pouvoir de rendre d'avantage et la maison a besoin de grosses réparations.
2 - La maison appelé BIDALDIA dite la prébende d'Amotz Urrutia, possédée par Jean Baptiste BEHOLA vicaire du lieu de Biarritz.
- une maison très délabrée et à peu près un demi arpent de terre labourable.
- rentrant 42 livres année commune.
- il n'y a point de bail passé devant notaire. Le nom du fermier est Jean LATAPY.
- ce bien n'est pas dans le cas de pouvoir rendre davantage. La maison a grand besoin de réparations.
3 - La maison dite HAL....... prébende sur laquelle il y a trois prétendants qui sont le sieur...... de Biarritz, le sieur LAP..... de Sare et l'abée HIRIART de cette paroisse.
- Maison qui a besoin de réparation. Ayant un bien de sa ..... de 9 arpents de terre dont 5 labourables, 1 en verger et 3 e taillis.
- ce bien était à titre de colon partiaire et n'y a point de bail.
- il n'y a point de bail passé devant notaire. Le métayer s'appelle Jean Franc.
- Jean France le métayer de la dite maison nous a dit qu'il ..... de bonification la part que devoir revenir à celui des trois candidats à qui la dite prébende devait être accordée.
4 - La prébende appelée ITHURRIKO BORDA possédée par M. Jean Baptiste BEHOLA vicaire à Biarritz.
- une maison avec environ 4 arpents de terres dont deux en nature de rapport et le reste en friche ayant un bosquet de chêne en émondage.
- rendant 42 livres sans y comprendre le dit bosquet qui de 12 en 12 ans peut donner 20 écus.
- affermé par acte du 8 juillet 1985 retenu par Me DURONEA notaire en faveur de L.....
- la maison et le reste des biens sont en mauvais état.
5 - La prébende dite d'Elharga possédée par M. Jean Baptiste Behola vicaire à Biarritz.
- C'est une somme de 800 livres placées sur la communauté de Saint Pée à titre de constitution de rente par la fondatrice de la prébende.
- Le revenu est de 40 livres dont le terme échoit le 22 du courant. Le reste de l'année dernière ayant été payé au dernier titulaire du commencement du 11 de décembre dernier.
6 - La prébende appelée Aspeltzea possédée par M. Jean Baptiste LARRONDE prête et ancien vicaire de Saint Pée.
- C'est une somme 318 livres, placée à titre de constitution d'une rente, savoir 250 livres sur la maison d'Artea de Souraïde et de 113 livres sur celle d'Ostikenea de cette paroisse.
- rendant 13 livres et 18 sols.
7 - Oxan (Otsantz) Beherea ci-devant du prieuré de Souraïde.
- La moitié de la maison avec environ 8 arpents de terre labourable, le surplus du domaine étant dans le territoire du lieu d'Ustaritz. Au surplus il y a encore dans la partie de Saint Pée, un petit cordon de taillis qui ferme du côté du nord.
- Ce domaine est à titre de colon partiaire sans bail.
- Les terres sont dans un assez bon état, mais la maison est menacée de ruine d'un côté.
8 - La prébende de Miguelenia dont le titulaire est M. l'abbé DUHART, curé de Cambo.
- C'est une somme de 670 livres, placée à titre de constitution de rente dont 550 livres sont sur la main d'Harosteguia d'Ahetze patron de la dite prébende et 120 livres sur la maison de Junca du lieu d'Arbonne.
- rendant 33 livres et 10 sols.
9 - La maison..... dont terre du département qui l'ont renvoyé devant le tribunal du district à raison de .... ce qu'il a fait selon nous.
10 - La prébende appelée......possédée par ..... Duronea.
- C'est une somme de 2600 livres ou environ placée, savoir 1500 livres sur une pièce de terre d'environ 3 arpents et 1100 livres sur la communauté du lieu d'Espelette.
- Cette prébende forme le titre patrimonial du dit sieur Duronea prêtre et le patron en avait demandé la cassation au parlement dû du département. Il a présenté une pétition à MM. du Directoire du département qui l'ont renvoyé devant le tribunal, mais depuis le Directoire du département lui a demandé sa pétition, qu'elle y est encore.
S'ensuit l'état des fondations du corps obituaire de Saint Pée.
Il existe dans le dit corps obituaire: 138 obits (armoiries funéraires).
dont chacun est du capital de 310 livres.

A la réserve de 5 ou 6 chacun des obits est charté d'une messe chantée et de 5 basses à raison de 20 sous.
Chacun des diacres et sous-diacre ont 5 sous pour le service.
Le sonneur de cloches a aussi 7 sous pour la sonnerie des cloches.
Il dépense en outre en cierges 40 livres au surplus le reste se partage en droit d'assistance après avoir défalqué environ 140 livres qui se payaient d'imposition et 7 sous qui se payaient pour l'offrande au sieur Curé de Saint Pée conformément aux fondations.
Il existe encore dans le dit corps obituaire 26 matines dont le fond est de 400 livres à la réserve de trois ou quatre dont les fonds sont moindres.
Chacune des matines est chargée d'une messe chantée à raison de 30 sous et de 9 basses à raison de 20 sous.
Chacun des diacres et sous-diacres ont 5 sous pour le service.
Le carillonneur a également 7 sous pour la sonnerie de chaque mâtine.
Il dépense en outre 15 livres de cierges et le surplus se partage en droit de présence après avoir également fourni aux impositions.
Il existe enfin 83 commémoraisons dont les unes dont d'un fond de 63 livres d'autres de 80 livres et d'autres enfin de 100 livres.
Ces fondations sont chargées les unes d'une messe chantée et les autres de 2 à raison de 30 sous chacune. Le surplus de la rente de chacune de ces fondations s'emplit en messe basse et en cierges. Les prêtres qui les chantent n'ont qu'un sol pour droit de présence et chacun de ceux qui font diacre et sous diacres 5 sous.
Les fond de toutes ces fondations forment un capital de 6002 livres qui sont placées sur des particuliers de cette paroisse et de rente dont les fonds des particuliers débiteurs sont hypothéqués. Il y a encore sur le capital plusieurs contrats qui sont perdus et dont les rentes ne se payent point.
Fait clos et arrêté les dits jours et an que dessus en présence des sieurs DURONEA maire, Sansin JAUREGUIBERRY officier municipal et Guillaume DARRETCHE procureur de la commune membres du bureau municipal. Pour voir l'original

Rubriques du site