Village saint-pée sur nivelle

Le seigneur de Caupenne, maître du château, est prié d'enlever de l'église tous les signes de deuil de son père.

Retour à la liste des délibérations

2 juin 1791. Délibération précédent Délibération suivante
Le sieur DURONEA maire a dit qu'il a écrit plusieurs lettres au sieur LARRE procureur constitué du sieur CAUPENNE ci-devant gros décimateur de cette paroisse aux fins de l'engager à enlever le monument du ci-devant château de cette paroisse qui s'y trouve dans le sanctuaire de l'église ainsi que le banc et la mitre ou cordon qui fut mis autour de l'église en deuil du père du dit sieur de CAUPENNE. Que n'en ayant point reçu de réponse et l'Assemblée Nationale ayant paru dans un décret qu'elle rendit le mois de juin de l'année* de permettre aux municipalités d'abattre ce monument trois mois après la fédération du 14 juillet, il croit de son devoir de mettre cet objet en délibération.
Sur quoi après avoir ouï le dit sieur Jean DAGUERRE faisant les fonctions du dit procureur de la commune, il a été délibéré que le dit monument serait enlevé ainsi que toutes les autres marques distinctives comme : armoirie, mitre et banc et que tous ces objets seraient déposés dans la maison commune de cette paroisse pour être rendu au dit sieur CAUPENNE en cas de réclamation à charge pour lui de payer toutefois les frais et débours qu'auraient occasionnés le dit enlèvement. Qu'en conséquence le dit enlèvement serait fait aux frais de la commune sans aucune espèce de retard et le dit sieur DURONEA maire tiendrait un compte de tous les frais et débours. Pour voir l'original

* 19 juin 1790 - Un décret de l'Assemblée nationale abolit la noblesse héréditaire, les titres de prince, duc, comte, marquis et autre semblables; aucun citoyen ne pourra prendre que le vrai nom de sa famille. Personne ne pourra faire porter des livrées à ses serviteurs, ni avoir des armoiries.

Rubriques du site