Village saint-pée sur nivelle

Un maître de maison arrête un voleur de brebis. Le conseil constitue un groupe pour poursuivre ses complices.

Retour à la liste des délibérations

19 mars 1791. Délibération précédent Délibération suivante
le 19 mars 1791 s'est présenté devant nous sieur Martin DURONEA maire et Jean Baptiste LOUSTEAU procureur de la commune de Saint Pée puis Sansin BEHOLA l'un des officiers municipaux de cette paroisse, lequel nous a dit que vers 11 heures chez lui et étant a même de se coucher, il fait venir chez lui un jeune homme menant devant lui 13 brebis, croyant sans doute que c'était une métairie ou personne ne logeait, qu'étant posté pour lui demander ce qu'il voulait et où il conduisait les brebis, il n'obtint aucune réponse et le vit prendre la fuite abandonnant ses brebis. Que devenu suspect par cette démarche, il se mit à le poursuivre et à crier aux voisins pour ........... . Ce qu'ayant fait il le mène devant nous pour être interrogé, sous la réquisition du sieur LOUSTEAU procureur de la commune nous avons demandé au dit jeune homme, comment il s'appelait. Il nous a répondu qu'il s'appelait Jean, sans que jamais il ait voulu nous dire son prénom, malgré les diverses instances que nous lui avons faites. Interrogé quel âge il pouvait avoir, il nous a répondu qu'il a 20 an. Interrogé de quelle paroisse il était, il nous a répondu qu'il était de la paroisse de Coulese en Béarn, quoique sur ce qui nous a été représenté par le dit sieur BEHOLA, il lui ait dit ainsi qu'aux conducteurs qui le menaient devant qu'il soit de la paroisse d'Anglet. Interrogé s'il avait lu nulle part et des certificats de bonne vie et .... il nous a répondu que non.
Interrogé encore où il avait pris les dites brebis et où il les conduisait, il a répondu qu'il les avait prises aux environs de la maison où vit l'officier municipal et qu'il les conduisait chez lui. Interrogé s'il avait des compagnons il a dit qu'il en avait quatre qui l'attendaient en la maison d'OSTOLAPIA de cette paroisse. Interrogé encore si les dits gens qui sifflaient au moment où on le poursuivait pour l'arrêter étaient ses compagnons, il a répondu qu'il ne voulait pas les nommer. Sur quoi nous avons dressé le présent procès verbal pour être transmis à Mr le Commissaire du Roi du tribunal du district d'Ustaritz. Et pour ce qui a été dit par le dit sieur LOUSTEAU procureur de la commune qu'il serait de notre avis d'ordonner la visite de la dite maison d'OSTOLAPIA et nous avons prié le dit sieur BEHOLA de vouloir s'y rendre avec une bonne....... afin d'arrêter les compagnons du dit voleur que nous avons ordonné.......... jusqu'au retour du sieur BEHOLA. Pour voir l'original

Rubriques du site