Village saint-pée sur nivelle

La commune hérite d'une très forte somme pour l'établissement d'une école publique.

Retour à la liste des délibérations

6 février 1791. Délibération précédent Délibération suivante
L'assemblée du conseil général de la commune de Saint-Pée convoquée au lieu ordinaire de ses séances, le sieur DURONEA maire a dit qu'il est nanti du testament de Demoiselle Jeanne d'OLHABARATS veuve du sieur de HABAN vivant conseiller du Roi, avocat et procureur du Roi au baillage du Labourd dans lequel il paraît clairement qu'outre une somme de trois milles livres qu'elle lègue pour l'établissement d'une école publique dans cette paroisse, elle laisse encore celle de 1382 livres pour le même objet après le dire du sieur LAXALDE son petit neveu et ancien curé de Bardos et comme il est de notoriété publique que le dit sieur LAXALDE vient de mourir il y a quelques années, il invite la municipalité à prendre des mesures efficaces à cet égard. Sur quoi le conseil général a délibéré que l'objet étant trop important pour le négliger, il était très instant de se servir des moyens propres pour la réclamation de cette somme de 1390 livres. En conséquence il charge le sieur LOUSTEAU procureur de la commune de faire toutes délégations nécessaires pour le recouvrement de cet objet. Pour voir l'original

Rubriques du site