Village saint-pée sur nivelle

Déplacement de la pépinière municipale et réduction des frais de lampe sur les autels.

Retour à la liste des délibérations

18 décembre 1790. Délibération précédent Délibération suivante
L'an 1790 18 décembre, le conseil général de la commune de St Pée assemblé au lieu ordinaire de ses séances, composé de Mm DURONEA maire, JAUREGUIBERRY, BESSONNART, CINQUALBRES, LARRETEGUY, LISSARRAGA, MARTIN DARAGORRY, DUHALDE, DARAGORRY l'ainé et CASTAIN tous notables, ce qui a été représenté relativement au besoin de transporter en un autre lieu l'emplacement de la pépinière du quartier d'Amotz pour en faire une nouvelle qui faut néanmoins plus petite et plus facile à entretenir en laissant croître dans l'ancienne les plantons qui s'y trouvent parsemés ça et là. Il a été délibéré que le sieur maire et le sieur de GASTAMBIDEA se rendraient un jour de la semaine au bois d'Amotz pour y choisir et marquer un nouvel emplacement afin qu'après cette opération l'on puisse en former une enceinte avec les pierres lauzes de l'ancienne pépinière.
On diminue la rémunération des prestataires.
Après quoi jetant un coup d'œil économique sur les journées et vacation des officiers municipaux experts qui vaquent tant à l'estimation du bois à bruler et aux boisages que la communauté délivre aux différents particuliers de la présente paroisse et qu'à celle des réparations et autres ouvrages de la dite communauté, le conseil général a délibéré que la somme de 50 sols fixée à chaque personne par jour pour une opération serait réduite à celle de 40 sols.
On réduit les lampes sur les autels de la Vierge et de Sainte Catherine.
De plus le dit conseil général considérant que les lampes des autels de la Sainte Vierge et de la Sainte Catherine dont l'entretien coûte des sommes considérables, ne servent que pour le luxe et pour l'ostentation et qu'il est nécessaire de veiller sur ces dépenses superflus qui ne font que nourrir l'ancien préjugé a arrêté que les deux lampes de la Vierge et de la Sainte Catherine serait ôtées et qu'il n'y en aurait qu'une qui serait toujours placée au devant du grand autel ce qui allumée serait conformément à l'usage de la présent paroisse.
Cela fait la séance a été levée. Pour voir l'original

Rubriques du site